Le guide complet sur le sexe anal et la sodomie | Libeedo

Temps de lecture : 20 minutes

En France, 51% des femmes avaient déjà essayé la sodomie avec leur partenaire. Cette pratique assez répandue est pourtant un sujet très tabou. En effet, que ça soit au sein du couple ou en général, il est coutume de ne pas en parler. Il y a donc plein de question sans réponse pour les personnes qui ne s’y connaissent pas et souhaitent expérimenter le plaisir anal.

 

Plein d’idées reçues et de légendes urbaines peuvent aussi créer des appréhensions infondées. Afin de briser le silence et parler en profondeur du sujet (sans mauvais jeu de mots) nous allons voir ensemble les astuces et erreurs à ne pas commettre. En passant par la préparation jusqu’au cœur du rapport, vous aurez toutes les informations pour devenir un·e expert·e de la sodomie et prendre un maximum de plaisir. 

 

Comment se préparer au sexe anal ?

sexe anal

 

Le sexe anal nécessite plus de préparation que les rapports vaginaux. En effet, le muscle anal – le sphynctère – a besoin d’être détendu pour que la pénétration se fasse sans douleur et dans les meilleures conditions. 

 

La première chose à faire pour relaxer vos muscles et de parler avec votre partenaire. Vous pourrez ainsi parler de vos appréhensions mutuelles et être totalement en confiance lorsque le moment du rapport anal arrive.

 

C’est en étant à l’aise et détendu que votre anus pourra s’élargir pour accueillir un membre ou un sextoy.

Toujours dans l’objectif de détendre vos muscles, vous pouvez porter un plug anal pour habituer votre rectum à s’élargir. Il existe plusieurs modèles – dont nous parlerons plus loin dans cet article – qui s'adapteront à votre niveau d’expérience et aux sensations que vous recherchez.

 

Attention, peu importe les jouets sexuels que vous utilisez, prenez bien soin de choisir ceux adaptés à cette utilisation. Les muscles exercent une sorte d’aspiration vers le haut lorsque vous mettez un objet à l'intérieur.

 

Les sextoys adaptés et les plugs anaux ont donc des embouts plus larges à leur extrémité pour pouvoir les retirer plus facilement. Si vous utilisez des objets pas spécialement conçus pour cette utilisation, ils peuvent se bloquer dans votre conduit sans autre moyen de le retirer que d’aller à l'hôpital.

Il est donc primordial d’utiliser les jouets conçus pour cet effet.

 

Les préliminaires peuvent aussi être un bon moyen de détendre votre rectum. Ils permettent d’augmenter l’excitation et augmenter le désir sexuel de votre partenaire. Stimuler doucement l’anus avec le doigt ou un objet vibrant détendra les muscles tout en commençant à procurer du plaisir.

Les appréhensions s'envoleront alors plus facilement pour laisser place à un anus dilaté. 

 

Si malgré toutes ces astuces, vous avez encore du mal à vous détendre, il existe des crèmes spéciales. Ces crèmes analgésiques aident à relâcher votre sphincter pour faciliter la pénétration. Ainsi, votre partenaire peut rentrer plus facilement en vous sans provoquer de douleur.

 

La relaxation des muscles anaux n’est pas la seule étape pour vous préparer à la sodomie. La lubrification est aussi une phase cruciale pour des rapports anaux agréables. En effet, la paroi du rectum n’est pas naturellement lubrifiée comme le vagin.

 

Il est donc nécessaire d’utiliser du lubrifiant de préférence longue durée et spécialement conçu pour le sexe anal. Ainsi, vous pourrez limiter les irritations et avoir des frottements plus agréables.

 

Si vous portez un préservatif, ça permet également de réduire les chances qu’il craque et éviter les micro-coupures dans la paroi interne de l’anus. Le risque d’être infecté par une MST est donc fortement réduit. Finalement, la lubrification apporte beaucoup de confort pendant les rapports et permet d’avoir des sensations agréables sans irritations.

 

La dernière chose à penser pour vous préparer au sexe anal est l’hygiène. En effet, pour cette pratique sexuelle, on peut avoir peur de petits “accidents” qui pourraient devenir de vrais tue-l’amour.

 

Dans un premier temps, il faut dédramatiser ces petits imprévus avec votre partenaire. Il vaut mieux le prendre avec humour pour continuer à prendre du plaisir. Ensuite, il y a plusieurs choses à faire pour les prévenir un maximum afin que vous soyez plus à l’aise.

 

Vous pouvez aller à la selle avant le rapport pour

être sûr que tout est évacué et ne pas stresser d’avoir envie d’aller aux toilettes en plein milieu du rapport anal. Même si cela arrive rarement, le fait d'appréhender qu’une telle chose arrive ne vous permettra pas de vous détendre.

 

Ensuite, comme pour tous rapports sexuels, l’hygiène corporelle est importante. Lavez donc vous bien, notamment la partie externe de votre anus pour être prêt si votre partenaire souhaite faire un anulingus.

 

Attention cependant à ne pas frotter trop fort et provoquer des liaisons qui pourraient être douloureuses. Si vous souhaitez vous laver encore plus en profondeur, vous pouvez réaliser un lavement de rectum. Pour cela, il suffit d’insérer doucement de l’eau tiède dans votre cavité anale avec une poire ou une canule de douche. Nous détaillerons cette étape plus longuement dans la suite de cet article. 

 

Finalement, pour avoir une hygiène irréprochable et éviter tout problème, pensez à changer de préservatifs entre les rapports vaginaux et la sodomie. Vous pouvez également mettre des lingettes ou mouchoirs sur le bord de votre lit si un “accident fécal” venait à se produire. Ainsi, vous pourrez enlever la tâche et continuer à prendre du plaisir !

 

Comment faire un lavement anal ?

lavement anal

 

Un lavement anal consiste à injecter de l’eau tiède dans le rectum puis de l’évacuer afin de retirer tous les résidus. Il existe deux types d’outils différents pour réaliser cette action. Vous pouvez d’abord utiliser une poire à lavement.

 

Cet objet fonctionne sur le même principe qu’une pipette. Vous pouvez aspirer de l’eau puis l’injecter grâce à son embout spécialisé. Il est très économique et facilement transportable.

 

Cependant, la poire peut s’avérer longue à utiliser car, n’ayant pas une grosse contenance d’eau, il faut répéter l’action plusieurs fois.  L’autre objet spécialisé pour les lavements anaux est la canule de douche.

 

Comme son nom l’indique, elle se visse directement sur le tuyau de douche à la place du pommeau. Vous pouvez donc gérer le débit et la température facilement afin d’effectuer votre lavage rapidement. 

 

Maintenant que vous avez les bons outils pour effectuer votre lavement anal, nous pouvons passer à la pratique. Commencez par trouver une position qui favorise l’insertion de la poire ou de la canule de douche sans pour autant laisser l’eau s’échapper.

 

Réglez ensuite la température de l’eau vers les 35-40 °C.

Si vous ne souhaitez pas vous embarrasser d’un thermomètre pour savoir la température, il vous suffit de mettre l’eau à l’intérieur du poignet et du coude. Si elle est trop chaude pour ces zones-là, elle le sera également pour votre rectum.

 

Une fois que la température de l’eau est idéale, vous pouvez commencer à introduire délicatement l’embout de votre poire préalablement remplie ou votre canule de douche dans votre orifice. Comme pour les rapports anaux, si vous jugez nécessaire de mettre du lubrifiant pour ne pas vous faire mal, n'hésitez pas à en mettre.

 

Privilégiez ceux au silicone qui se dissoudent moins facilement à l’eau. Ensuite, vous pouvez commencer à injecter l'eau doucement pour ne pas contracter vos muscles. Retenez le liquide quelques secondes à l’intérieur de votre rectum puis expulsez les eaux usées. Afin de tout évacuer, il est recommandé de se mettre accroupie sur les toilettes (ou dans votre douche). Vous n’avez plus qu’à répéter cette action jusqu’à ce que l’eau soit claire.

 

Il est important de mentionner que cette étape n’est pas obligatoire. Au contraire, vous devez être consentant et le vouloir pour pouvoir la réaliser sinon vos muscles seront contractés et empêcheront l’eau d’aller jusqu’au fond du rectum. De plus, ça ne doit pas procurer de douleur intense. Vous devez écouter votre corps et agir en conséquence. 

 

Finalement, c’est une pratique qui ne doit pas être réalisée trop souvent pour ne pas endommager la flore anale et intestinale. 

 

Comment utiliser un plug anal ?

plugs anals

 

Dans le processus de détendre votre sphincter et d’habituer votre anus à s’écarter, nous avons parlé ci-dessus du plug anal. Ce sextoy est spécialisé pour le rectum est permet de donner la sensation d’être rempli. Sa forme spécifique lui permet de ne pas être aspirer par les muscles de l’anus ainsi que de stimuler la prostate chez l’homme et la partie interne du clitoris chez la femme.

 

Pour l’utiliser il faut le lubrifier et vous placer dans un position qui favorise la pénétration anale tel que la levrette ou accroupis. Vous mettez ensuite le plug à l’entrée de votre anus, légèrement incliné vers votre ventre. Il vous suffit de le pousser délicatement à l’intérieur de votre rectum en suivant votre rythme et en laissant à l’extérieur  la partie prévue à cet effet. 

 

Une fois à l’intérieur, vous pouvez utiliser le plug anal dans différentes situations. Vous pouvez le garder pendant la journée pour vous déplacer, afin d’avoir continuellement la sensation d’être rempli et d’être stimulé à chaque mouvement. Vous pouvez aussi le mettre pendant vos rapports sexuels. La cavité anale et vaginale étant collées, vous pourrez ressentir de nouvelles sensation et vous préparer à une potentielle sodomie. Un plug anal peut également être utiliser en temps que sextoy pour du plaisir solitaire en le faisant entrer et sortir de votre rectum. 

 

Dans toutes les situations pensez bien à la lubrifier et si vous le portez pendant plusieurs heures d'affilée il est important de re-lubrifier toutes les heures pour ne pas créer des irritations ou des lésions. 

 

Il existe différents types de plug anal qui s'adapte à votre niveau d'expérience et vos envies. Pour les débutants, il est conseillé d'utiliser des petits plugs, flexibles, fins et lisses. Ceux en silicone sont adaptés si vous êtes novice et que vous souhaitez un plug qui d'entretien facilement. Ceux gonflables s'adaptent à tout niveau et permettent de choisir manuellement l'écartement de votre anus.

 

Si vous êtes déjà habitué à porter des plus anaux, vous pouvez expérimenter d'autres textures et matériaux. Vous avez par exemple les plug en métal qui sont plus lourds et souvent plus froids à l'insertion. Ils viendront vous stimuler intensément grâce à leur poids.

 

Les plugs texturés peuvent également vous provoquer de nouvelles sensations toujours plus intenses. 

 

Finalement, peut importe le plug anal que vous choisissez, n'essayez d'utiliser ceux pour personnes expérimenté trop rapidement. Faîtes duré le plaisir et apprenez pas à pas le plaisir de la stimulation anal avec un plug !

 

Tous nos plugs anals

 

Quel lubrifiant utiliser pour la sodomie ?

 

Le lubrifiant est un produit très important lors d'une sodomie, comme nous l'avons spécifié précédemment. Il est donc crucial de choisir celui qui sera le plus adapté à cette pratique. Nous vous conseillons de choisir un lubrifiant spécialement conçu pour le sexe anal, qui ont une texture plus épaisse et qui durent plus longtemps sur la peau. Les lubrifiants normaux peuvent également fonctionner mais ils peuvent ne pas donner la lubrification nécessaire pour un rapport confortable. 

 

Il est important que le lubrifiant dure longtemps sur la peau afin de ne pas avoir à en rajouter constamment. Être lubrifié tout au long du rapport anal permet aussi de limiter les liaisons internes et empêchée de craquer. Un bon lubrifiant peut aussi aider à limiter les IST.

 

La salive, les huiles ou la vaseline ne sont pas conseillées pendant les rapports anaux. Ils ne sont pas adaptés à cette pratique et risquent de produire des liaisons par manque de lubrification. Les huiles ne sont pas vraiment compatibles avec l'utilisation d'un préservatif et peuvent donc entraîner son craquement. Prendre un lubrifiant adapté est donc nécessaire pour s'assurer de se protéger correctement et d'avoir un réel confort.

lubriufiants anals

 

Comment pratiquer le sexe anal ou la sodomie ?

 

Pour pratiquer le sexe anal ou la sodomie il faut d’abord avoir suivie les étapes précedentes et vous être préparer. Maintenant que vous êtes prêts à accueillir un membre dans votre anus, il faut procéder délicatement.

 

Pensez à bien lubrifier l’entrée de votre anus et le membre de votre partenaire. Il peut ensuite entrer délicatement en vous et prendre le temps de rentrer de plus en plus profondément. Il ne faut pas forcer quand ça bloque, il faut plutôt prendre le temps de stimuler et d’exciter son partenaire pour la ou le détendre.

 

Aussi, il est important de s’assurer du consentement de votre partenaire tout au long du rapport, si elle ou il souhaite arrêter alors il faut respecter son choix.

Une fois que tout est en place vous pouvez commencer votre rapport anal et profiter du plaisir qu’il procure. Pensez à stimuler l’entrée de l’anus chez les hommes, c’est vers là que se trouve la prostate. Chez la femme, allez en profondeur peut permettre de stimuler le fond du vagin à travers la paroie.

 

Comment réussir sa première sodomie ?

 sodomie

Pour réussir une première sodomie c’est un peu comme une première fois: c’est pas forcément parfait ! En effet, quand vous n’avez jamais eu de rapports anaux, vous ne pouvez pas vraiment savoir ce qu'il vous plaît ou non et il en est de même pour votre partenaire.

 

Il faut donc être patient et surtout bien communiquer pendant et après la première sodomie pour prendre du plaisir à deux. Vous renseigner sur la pratique peut aussi vous aider à appréhender cette première fois particulière.

 

Ainsi, vous serez plus détendu si vous savez approximativement la marche à suivre. Attention, comme pour le sexe vaginale, la sodomie ne se passe pas comme dans les films pronographiques. Il vaut mieux y aller en douceur, prendre le temps de faire les préliminaires et de vous détendre pour pouvoir profiter de ce moment de partage avec votre partenaire.

 

Comment faire une bonne sodomie ?

 

Pour faire une bonne sodomie et prendre du plaisir avec son ou sa partenaire, il est important de communiquer. Rester toujours attentif aux réactions de son corps et adaptez vos mouvements en fonction de ses gémissements

 

Vous devez aussi prendre le temps de le ou la détendre pour que la pénétration se fasse en toute douceur. Ce n’est pas une course, alors prenez le temps de profiter de toutes les sensations et de faire des préliminaires aussi long que nécessaire afin que tout se passe sans douleur.

 

C’est souvent ça qui sépare une bonne d’une mauvaise sodomie: la douleur. Alors faîtes attention à ne pas faire mal à votre partenaire et tout devrait bien se passer. Le lubrifiant est votre meilleur ami pour limiter l’irritation et avoir un rapport anal parfait

 

Comment faire une sodomie sans faire mal ?

 sodomie sans faire mal

On a déjà donné quelques éléments de réponse pour cette question. Ne pas faire mal pendant la sodomie est un point clé qui vous permettra de faire apprécié cette pratique à votre partenaire. La première chose est le lubrifiant.

 

On ne le dira jamais assez mais ce produit est un essentiel pour toutes les pratiques anales. Il vous permettra de réduire les frottements désagréables et de faire glisser délicatement votre membre dans votre partenaire.

 

Ensuite, il ne faut pas se précipiter. Prenez le temps de préparer votre partenaire, de le relaxer et de le mettre à l’aise pour qu’il soit entièrement détendu lors de la pénétration. Ces préliminaires sont primordiaux pour prendre du plaisir et ne pas blesser votre amant ou amante.

 

Finalement, il existe des positions spéciales pour faciliter la pénétration anale sans douleur tel que la levrette ou allongé sur le dos avec un coussin sous les fesses.

 

Comment aimer la sodomie ?

 

Pour aimer la sodomie il suffit d’appliquer les conseils ennoncés précedemment. Il faut prendre le temps de bien faire et de bien vous détendre avant la pénétration. Si vous évitez la douleur, vous pourrez profiter d’un plaisir nouveau.

 

Cependant il n’est pas obligé d’aimer cette pratique sexuelle. Chaque corps et chaque personne est différente avec ses propres préférences. Donc si vous n’aimez pas les relations anales dites le à votre partenaire et ne vous forcez surtout pas à le faire.

 

Pourquoi les hommes aiment la sodomie ?

hommes sodomie

 

Les hommes aiment la sodomie car elle vient stimuler leur prostate. Cette glande faisant partie du système reproducteur masculin permet d’atteindre un orgasme puissant lorsqu’il est bien stimulé. Situé à 2 ou 3 phalanges à l’entrée de l’anus, il est énormément sollicité lors des rapports anaux et permet aux hommes de prendre beaucoup de plaisir.

 

De plus les nerfs de la paroie du rectum sont sensible aux frottements provoqués par la sodomie et viennent donc augmenter le plaisir. C’est pour toute ces raison que les hommes aiment pratiquer le sexe anal et prendre du plaisir avec ces sensations intenses.

 

Les hommes aiment également pratiquer la sodomie en pénétrant leur partenaire et non en se faisant pénétrer. Les paroies serrées de l’anus permettent de provoquer plus de sensation sur leur membre pendant la pénétration. Cette pratique représente un véritable don de soi de leur partenaire est une extrême confiance pour réussir à se détendre. Cette confiance absolue donnée peut aussi être excitante pour eux. 

 

Pourquoi les femmes aiment la sodomie ?

 femmes sodomie

La sodomie n’est pas uniquement réservés aux hommes disposant d’une prostate. En effet, cette pratique peut être très appréciée des femmes. La paroi anale et la paroi vaginale étant très proches, les sensations peuvent être similaires et provoquer tout autant de plaisir.

 

De plus, il y a au fond du vagin un point s'appelant le “deep spot” qui est très sensible et qui peut être stimuler par un rapport anal. Une femme peut donc avoir un orgasme ou plusieurs orgasmes pendant la sodomie. Les sensations sont aussi amplifiées par la présence de nerf dans le rectum.

 

Il y a aussi une raison plus psychologique au plaisir anal. En effet, cette pratique souvent diabolisée représente un interdit qui permet une excitation certaine. Les femmes ont l’impression de briser les règles et se sentir entièrement libérées. La découverte de la sodomie peut être un véritable facteur d’excitation et les pousser à prendre encore plus de plaisir. 

 

Comment faire accepter la sodomie à son partenaire ?

 accepter la sodomie

La sodomie est une pratique pas forcément apprécié de tous et il faut respecter le choix de chacun. Si votre partenaire refuse catégoriquement cette pratique, il ne faut pas la forcer ou la faire culpabiliser. Tout le monde à ses préférences et il ne serait pas juste d’aller à leur encontre.

 

Cependant, si vous sentez que le refus de votre partenaire vient d’une peur ou d’une méconnaissance du sujet vous pouvez essayez de la renseigner sur le sujet ou lui dire de lire des articles sur cette pratique. Avec plus de connaissance elle aura sûrement moins peur de se lancer et surtout moins peur de la douleur qui est largement évitable.

 

Pour faire accepter des relations anales vous devez aussi bien présenter les choses. Ne lui dites pas que c’est uniquement pour votre plaisir. Expliquez bien que ce genre de pratique permet de donner du plaisir aux deux parties. C’est un moment de partage nouveau avec des sensations agréables.

 

Aussi, il n’est pas nécessaire de passer directement par la pénétration avec un membre. Vous pouvez y aller doucement, étape par étape et lui apprendre les plaisir de la sodomie. Commencez par des petits préliminaires tels qu’un doigt ou même un massage externe de l’anus.

 

Puis petit à petit mettez des sextoys un peu plus gros tels que des plugs anaux jusqu’à que votre partenaire n’ai plus d’appréhension sur cette zone du corps. L’important tout au long de cet apprentissage est d’être doux et prévenant. Soyez compréhensif et allez au rythme de votre partenaire jusqu’à qu’il soit partant pour des rapports anaux complets.