Les troubles du désir peuvent toucher toutes les femmes et se manifester à tout âge.

La baisse de libido chez la femme

Les troubles du désir peuvent toucher toutes les femmes et se manifester à tout âge. La sexualité censée être épanouissante devient alors pesante. Chez la femme, le désir sexuel fluctue au cours de la vie, ce qui est tout à fait normal. Une baisse prolongée du désir sexuel peut avoir une incidence sur l'estime de soi et mettre les relations conjugales à rude épreuve. Si le changement est important et durable, entrainant souffrance et manque de confiance en soi, il est temps de réagir.

Tenter de trouver les raisons de cette baisse de désir

Cette baisse du désir peut trouver son origine dans de multiples facteurs :
- Difficultés conjugales : des conflits latents avec son partenaire ont souvent des répercussions sur le désir et la sphère intime.
- Stress, dépression ou anxiété (y compris le stress de la performance) réduisent généralement le désir sexuel.
- Sévices sexuels : Les femmes ayant vécu des situations de sévices sexuels dans le passé rapportent souvent ressentir de vives douleurs durant les rapports sexuels.
- Problèmes de santé : vaginite, infection urinaire, MST, inflammation des muqueuses peuvent générer des douleurs vaginales durant les rapports (inconfort et assèchement des muqueuses).
- Allergies : Certaines femmes sont allergiques à certains tissus, au spermicide ou au latex des préservatifs.
- Maladies chroniques ou prise de médicaments : Certaines maladies graves altèrent le tonus, l’état psychologique et les habitudes de vie. En outre, certains médicaments diminuent l'afflux de sang au clitoris et aux organes génitaux et rendent plus difficile l'orgasme. D’autres assèchent la muqueuse vaginale (pilule anticonceptionnelle, antihistaminiques, antidépresseurs).
- Grossesse : au cours du premier trimestre, la grossesse peut génerer des nausées, des vomissements, des douleurs aux seins ou des angoisses peu compatibles avec le désir sexuel. À partir du second trimestre, la dilatation du vagin, une meilleure irrigation sanguine et un taux d'hormones oestrogènes plus élevé favorisent la libido. L'arrivée imminente du bébé, et les suites de l'accouchement peuvent en revanche perturber la vie sexuelle du couple pendant quelques semaines.
- Au moment de la ménopause, la baisse des hormones sexuelles (oestrogènes et testostérone) peut provoquer une baisse de la libido. Par ailleurs, la disparition progressive des menstruations, provoque une sécheresse vaginale et une lubrification plus lente au moment des rapports sexuels. Autant de facteurs désagréables qui se traitent facilement.

Comment retrouver le désir ?

Il ne faut pas hésiter à évoquer le problème avec son/sa partenaire, la personne la plus concernée. Une visite chez votre médecin ou gynécologue pourra dans certains cas décrits ci-dessus, s’avérer indispensable.
En cas de secheresse vaginale, utilisez des lubrifiants à base de silicone ou à base d’eau (AquaGlide, BIOglide, Pjur Woman ou Sensilube).
Autre solution, les Premeno duo sont des ovules vaginaux pour le traitement de la sécheresse vaginale due par exemple à la ménopause, au stress, à l'allaitement ou à une chimiothérapie.

En cas de fatigue passagère, une cure de désir s'impose : ginseng, cordyceps,éleuthérocoque ou guarana peuvent être d’un grand secours. 

Pour donner un coup de pouce à votre libido de nombreux complexes de plantes vous sont proposés sur ce site, et en particulier TopDesire