Ejaculation précoce - La fiche conseil Libeedo

Ejaculation précoce

Difficile pour un homme de parler d’éjaculation précoce. Les tabous ont la vie dure. Honteux de « ne pas assurer », dans une société où la performance est idéalisée, les éjaculateurs précoces ont du mal à se livrer. La moitié des hommes atteints d’éjaculation précoce avouent culpabiliser et éprouver un sentiment d’échec. Ce trouble très fréquent lors des premiers rapports sexuels, subsiste, souvent ou parfois, pour près de 4 adultes sur 10. L’éjaculation précoce est ainsi la préoccupation sexuelle masculine la plus répandue.

On parle d’éjaculation précoce (ou prématurée) lorsque l'éjaculation survient trop vite. Qu'elle ait lieu avant la pénétration ou 3 minutes après, le problème existe s’il n'y a pas de contrôle volontaire de l’homme. Il n’y a donc pas de « temps minimum » mais une éjaculation qui survient avant que l'un ou l'autre des partenaires ne le souhaite. Bien évidement, une éjaculation précoce est plus difficile à gérer si elle survient avant même la pénétration, plutôt qu’au bout de 10 minutes de pénétration.
Les causes

En dehors de quelques causes organiques (infection urinaire, impossibilité de découvrir le gland), l’éjaculation précoce n'est pas une maladie. Les causes sont la plupart du temps d'origines psychiques :

- Tension émotionnelle trop forte lors des rapports sexuels ;
- Contextes particuliers qui empêchent l’homme de se détendre : manque de temps, peur d’être surpris, manque d'expérience personnelle ou avec la partenaire ;
- Habitudes de masturbation prises au moment de l’adolescence, sans faire durer ni apprécier le plaisir qui précède le réflexe éjaculatoire ;
- Stress dû à la peur de l'échec ou de ne pas être performant ;
- Conflit relationnel au sein du couple ;

Il arrive souvent que l’homme entre dans un cercle vicieux : une éjaculation précoce qui survient d’abord rarement, se répète ensuite de plus en plus souvent, provoquée par une peur de l'échec et le stress.
Les causes

En dehors de quelques causes organiques (infection urinaire, impossibilité de découvrir le gland), l’éjaculation précoce n'est pas une maladie. Les causes sont la plupart du temps d'origines psychiques :
- Tension émotionnelle trop forte lors des rapports sexuels ;
- Contextes particuliers qui empêchent l’homme de se détendre : manque de temps, peur d’être surpris, manque d'expérience personnelle ou avec la partenaire ;
- Habitudes de masturbation prises au moment de l’adolescence, sans faire durer ni apprécier le plaisir qui précède le réflexe éjaculatoire ;
- Stress dû à la peur de l'échec ou de ne pas être performant ;
- Conflit relationnel au sein du couple ;

Il arrive souvent que l’homme entre dans un cercle vicieux : une éjaculation précoce qui survient d’abord rarement, se répète ensuite de plus en plus souvent, provoquée par une peur de l'échec et le stress.

Pour en finir
Il existe plusieurs solution pour remédier à ce problème :
- Les préservatifs retardants qui contiennent du gel à base de benzocaïne (anesthésique local) dans le réservoir. Ce gel fond sous l'effet de la chaleur corporelle du gland et pénètre la zone érogène pour vous aider à durer plus longtemps.
- Les cockrings qui aident à reculer le moment de l'éjaculation.
- Les compléments alimentaires qui aident à prendre du recul et à gérer le stress pendant les rapports sexuels.
- Les gels à appliquer sur le pénis et qui contiennent un actif désensibilisant.

Toutes ces solutions apportent un reel soutien qu'il ne faut pas négliger.